Deuxième Apparition Attendue de Yanni à Byblos

Nelida Nassar  07.24.2014

Pour sa deuxième apparition et le lancement de son dernier album ‘Inspirato’ au Festival international de Byblos, la soirée avec Yanni était une surprise mitigée. Le spectacle à guichet fermé présentait le claviériste grec et son orchestre qui, avec ses solos divers et enthousiasmants, ont pu divertir la légion d’admirateurs que Yanni suscite tout en gardant le concert un tant soit peu captivant pour ceux qui ne sont pas accros.

Auteur de 300 chansons, Yanni a vendu plus de 25 millions d’albums à travers le monde. De son nom Yianni Chryssomallis, il continue à composer et sillonner le monde en tant qu’ambassadeur de paix et de bienveillance pour les Nations Unies avec ses enregistrements, les plus récents incorporant musique latine, moyen orientale, bouzouki grec, airs opératiques, ainsi que des styles musicaux éclectiques.

Cheveux mi- longs, Yanni, 59 ans et tout de blanc vêtu, est tantôt debout sur scène entre deux jeux de claviers électroniques, ou assis à un piano acoustique Yamaha. Faisant face au public, il joue avec chaque main sur un clavier différent, ou tournoie autour afin de mener son orchestre. Son jeu de clavier attire une plus grande réplique de son public que celui du piano acoustique.

Ses compositions sont des mélodies méditatives, un mélange de jazz, classique et soft rock afin de créer une musique instrumentale internationale. Ce ne sont pas des morceaux compliqués, mais l’orchestre collabore symbiotiquement avec un solo intelligent du celliste Alexander Zhiroff, suivi par les solos et duos remarquables de la toujours souriante Sino-américaine Marie Simpson et de l’Arménien Samvei Yerviyan.

Amorcé par le solo endiablé de cinq minutes de batterie par Charlie Adams, qui n’hésite pas à enlever son premier T-shirt pour en dévoiler un rouge où le nom ‘Liban’ est inscrit, tout en brandissant son mug à café libanais. Les sopranes américaines Lauren Janvicovitch et canadienne Lisa Lavie surprennent tour à tour avec leurs arias cristallines. Le Cubain Yoel Del Sol charme avec ses percussions, tandis que le claviériste taïwanais Ming Freeman envoûte. Victor Espinola, le Paraguayen, joue trois harpes différentes pour faire bonne mesure.Les 13 musiciens et les deux vocalistes dynamisent l’œuvre de Yanni, et il accepte généreusement de partager la vedette avec eux. Il bavarde et échange également avec son public.

A plusieurs reprises, des “je t’aime” fusent de l’audience, auxquels il répond son amour et fait planer l’hypothèse d’un rendez-vous annuel à Byblos. “J’ai tendance à vouloir écrire de la musique qui est positive, inspirée par les leçons apprises de la vie”, déclare Yanni, l’amour étant sa force motrice. Comme on peut s’y attendre de quelqu’un diplômé en psychologie, Yanni professe qu’il est mauvais de s’attarder sur les émotions négatives. Il exhorte les hommes, comme John Lennon avant lui, à vivre comme un seul peuple, car vu de l’espace, on ne peut pas discerner les frontières nationales sur terre.

Pendant deux heures de spectacle, les fans ont pu écouter Yanni et son orchestre jouer leurs airs favoris, tels que ‘Felitsa’ (la chanson inspirée et dédiée à sa mère), ‘The End of August’, ‘Usignolo’, ‘Solo de Santorini’, ‘Marching Season’, ‘One Man’s Dream’, ‘Fight of Fantasy’, ‘The Storm’ et – de son nouvel album – ‘I Genitore’, ‘Ode Á L’Humanité’ et ‘Until the Last Moment’, parmi encore bien d’autres. Yanni et son orchestre, ovationnés à plusieurs reprises, laissent une sensation de déjà vu. Hélas ! La délicieuse brise ambiante de cette nuit et la magie des lieux n’ont réussi à insuffler à ce concert ni passion ni innovation.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s